« Penser efficacement est la clé » (Bob Rotella)

Bob Rotella mental au golf psuchologie du golf mieux jouer au golf Défi Scratch (index 0 en 2 ans) Jérôme Marczak blog de golf baisser son index au golf

« Si quelqu’un me disait : « j’ai 45 ans, un handicap de 25, et mon rêve est de gagner ma vie dans le circuit senior », je lui répondrais « fantastique ! Vous êtes précisément le type de personne qui m’enthousiasme. Rien que le fait que vous jouiez à 95 et que vous vous pensiez capable de jouer à 70 chaque jour signifie que vous avez l’attitude qui vous donne au moins une chance d’atteindre votre but. C’est avec des gens comme vous que j’aime travailler. »

Je ne garantirais à ce golfeur fictif rien de plus qu’une chance de réussir. Je lui demanderais ensuite s’il serait capable de concentrer toute son attention sur ce rêve pendant dix ou quinze ans. N’importe quel golfeur peut améliorer son score rapidement et considérablement s’il commence à penser plus efficacement. Mais il n’y a pas de recette miracle pour abaisser à zéro un handicap de 25, si efficace que soit la façon de penser du golfeur. L’amélioration exige patience, persistance et exercice.

Si le golfeur choisit de viser l’excellence – qu’il définisse celle-ci comme étant la victoire à l’Omnium des Etats-Unis ou comme le championnat à son club local -, il doit comprendre qu’il connaîtra en chemin beaucoup de frustrations et de déceptions. Tom Kite a perdu une bonne douzaine d’Omniums avant d’en gagner un. Une amélioration sensible exigera des années de travail et d’exercices avec le wedge. Le golfeur doit apprendre à savourer l’effort qu’il déploie pour s’améliorer.

C’est cet effort, pas son résultat, qui enrichit la vie. Je voudrais que les golfeurs avec qui je travaille se lèvent chaque matin remplis d’enthousiasme, parce que chaque matin leur donne une occasion de plus de réaliser leurs rêves. Je voudrais qu’ils arrivent à la fin de leur journée le visage souriant, conscients d’avoir exploité au maximum leur talent.

C’est l’une des raison qui font du golf un sport extraordinaire. Il donne toujours aux joueurs une occasion de plus de réaliser leurs rêves. »

Bob Rotella,
fameux psychologue du sport

(extrait de son livre intitulé Jouer au golf sans viser la perfection)

SHARE
Previous articleQuand le défi Index 0 en 2 ans rend la séance de golf magique…
Next articleQui est ce champion de golf ?
Jérôme Marczak s'est pris de passion pour le golf il y a quelques années. Après une pratique en dilettante et entrecoupée de blessures dues à d'autres sports, il s'oriente depuis 2016 vers le golf de manière exclusive. Fort de son expertise en communication écrite (formé au journalisme et à la communication et comptant 15 ans d'expérience dans le privé, le public et en tant que consultant indépendant), Jérôme Marczak associe l'écriture et le golf dan ce blog pour proposer une vision unique d'un blog de golf : un amateur parmi tant d'autres qui partage sa passion, ses progrès, ses erreurs, ses expérimentations mentales, techniques... Il souhaite avant tout partager sa passion du golf avec les milliers d'autres pratiquants qui s'y mettent eux-aussi en grand nombre ces dernières années et qui tentent de progresser dans ce jeu technique, précis, ludique et tellement enrichissant ! Avec simplicité, humour, envie, et passion. Merci de lire ce blog et de participer à votre manière au développement du golf en France, et de contribuer à développer la communauté du golf tout court :-) A bientôt sur SensationsGolf.fr !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY