Arnold Palmer, la légende du golf, nous a quitté

Arnold Palmer a passé le club et a rejoint le panthéon des légendes du golf. A 87 ans, après une vie de gloire, de succès et d’amour inconditionnel du golf et de son temps.

Les hommages s’enchaînent dans les médias et sur les réseaux sociaux. Vidéos et photos de professionnels autant que d’amateurs venus le voir jouer, encensent le champion et l’homme dans l’unanimité et l’émotion.

Il faut dire que l’impact d’Arnold Palmer sur les golfeurs aujourd’hui sur le Senior Tour (à partir de 50 ans) et les plus jeunes est considérable et la tristesse de son décès immense. Même un Fred Couples, champion aux multiples victoires professionnelles, n’a pu s’empêcher de partir en pleurs remarqués lors d’une interview télévisée ce matin…

Arnold Palmer était un Roi. Le Roi. C’était son surnom. D’un charisme extraordinaire, d’un enthousiasme communicatif, d’un plaisir de jouer et de vivre qui rayonnait sur les parcours et bien au-delà.
Cette personnalité et l’arrivée des retransmissions des premiers tournois de golf à la télévision a porté le golf très haut dans le coeur de millions d’américains et de fans du monde entier. Rares sont les sportifs qui ont contribué autant que lui à l’essor de leur sport.
Ses succès ont fait le reste de sa légende : 95 tournois professionnels dont 7 majeurs !

Arnold Palmer, un grand golfeur et un grand homme

Arnold Palmer a été le premier joueur de golf professionnel à faire la Une du magazine Time. C’est dire si son aura était grande.
Il a ensuite co-créé avec Joseph Gibbs, en 1995, la chaine de télévision Golf Channel, première chaine dédiée à un sport. Avec le succès que l’on connaît.
Sa société de design de golf a sculpté des centaines des parcours dans le monde. Entre fondations et associations, Arnold Palmer a créé et financé des milliers de projets associatifs et caritatifs pour contribuer à rendre la société plus juste et humaine.

Moi qui n’ai que 45 ans, je n’ai pas eu l’occasion de le voir jouer à sa grande époque (il a arrêté sa carrière pro en 2004 après sa 50e participation au Masters d’Augusta !!) et pourtant, son nom plane au-dessus des parcours de golf, incarne l’histoire de ce sport comme seulement quelques autres. Les images de ces exploits résonnent en moi. Comme son jet de casquette lors de sa victoire en 1960 contre Ben Hogan et Jack Nicklaus, symboles fort du jeu gravé pour toujours dans les pages du livre de la grande histoire du golf. Un grand nom parmi les grands noms. Un nom évocateur de charisme, de vie, de victoires et d’évolution du golf.

Comme l’est Tiger Woods depuis 20 ans… Une légende je vous dis.

Arnold Palmer repose en paix à Latrobe, dans l’Etat de Pennsylvanie, ville de sa naissance et dont l’aéroport porte son nom depuis des années.

Hommage en vidéo (GB). 5 minutes qui en disent long sur Le Roi.

SHARE
Previous articleFatigué ? Allez jouer au golf !
Next articleEt si tout se jouait au premier rendez-vous ?
Jérôme Marczak s'est pris de passion pour le golf il y a quelques années. Après une pratique en dilettante et entrecoupée de blessures dues à d'autres sports, il s'oriente depuis 2016 vers le golf de manière exclusive. Fort de son expertise en communication écrite (formé au journalisme et à la communication et comptant 15 ans d'expérience dans le privé, le public et en tant que consultant indépendant), Jérôme Marczak associe l'écriture et le golf dan ce blog pour proposer une vision unique d'un blog de golf : un amateur parmi tant d'autres qui partage sa passion, ses progrès, ses erreurs, ses expérimentations mentales, techniques... Il souhaite avant tout partager sa passion du golf avec les milliers d'autres pratiquants qui s'y mettent eux-aussi en grand nombre ces dernières années et qui tentent de progresser dans ce jeu technique, précis, ludique et tellement enrichissant ! Avec simplicité, humour, envie, et passion. Merci de lire ce blog et de participer à votre manière au développement du golf en France, et de contribuer à développer la communauté du golf tout court :-) A bientôt sur SensationsGolf.fr !

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY